Nos chantiers

Découvrez nos chantiers école, d’intégration professionnelle et d’insertion où l’apprentissage passe par l’action.

Les chantiers d’intégration professionnelle

A la lueur du constat d’un fort taux de chômage des jeunes non qualifiés en Guadeloupe, les collectivités entendent redynamiser le tissu social et économique de leur territoire en construisant des solutions concrètes et durables au bénéfice de sa population, dont les plus éloignés de l’emploi.

Aujourd’hui, elles font appel à l’EPIC GUADELOUPE FORMATION LABEL E2C, dans son rôle d’acteur pour l’insertion sociale et professionnelle des jeunes de 18 à 30 ans sans diplôme ni qualification, afin de mettre en place un dispositif d’accompagnement vers l’emploi des publics les plus fragiles.

L’objectif de ces différents partenariats s’inscrit dans l’axe de l’économie sociale et solidaire et vise à la mise en place d’une formation action métiers du Bâtiment.

Les dispositifs doivent permettre de former des jeunes apprenants ayant le profil correspondant et les prérequis nécessaires à l’exercice des métiers visés.

Cette qualification portée essentiellement sur l’acquisition des différents savoirs théoriques et pratiques tiendra compte aussi d’un accompagnement social fort permettant de prendre en compte l’ensemble des problèmes du jeune qui peuvent représenter un frein au bon déroulement de son parcours de formation.

Opportunité

L’objectif à terme du dispositif de formation dans les métiers du bâtiment et travaux annexes est de préparer les jeunes apprenants à obtenir un Titre Professionnel de niveau V.

La finalité des actions entreprises par FORMATEC CARAÏBES & Développement et L’EPIC Guadeloupe Formation Label E2C est d’accroître les perspectives d’intégration sociale des jeunes en situation de marginalisation ou menacés d’exclusion. Tout ceci est rendu possible par la mise en œuvre :

1. D’un accompagnement vers la qualification et l’emploi

  • Investir dans l’intelligence et lutter contre l’exclusion, la marginalisation des jeunes exclus du savoir et du travail ;
  • Assurer l’intégration sociale et l’insertion professionnelle des publics de bas niveau de qualification ;
  • Favoriser le maintien des populations dans leur Région d’origine.

2. De projets de développement durable ancré dans la territorialité

  • Protéger et valoriser le patrimoine et les ressources naturelles ;
  • Mettre en cohérence les différents secteurs traditionnels de l’économie et impulser les innovations pour un développement intense en lien avec les acteurs formés.

De manière générale, le public accueilli est caractérisé comme étant en grande difficulté. Il cumule de multiples handicaps notamment en termes d’intégration sociale et professionnelle. Ce sont des jeunes qui ont connu un parcours scolaire marqué par l’échec.

Critères d’admission

  • Jeunes de 18 à 30 ans inscrits en qualité de demandeurs d’emploi
  • Jeunes dont le niveau de formation est inférieur au niveau V
  • Jeunes sans diplôme ni qualification
  • Une volonté importante à se mobiliser sur une longue période
  • Jeunes d’origine étrangère en situation régulière sur le territoire
  • Jeunes disposés à se mobiliser sur une période de 1800 heures

Présentation du Chantier « Maison Café » à Baie-Mahault

Deux ans, c’est le temps prévu pour réhabiliter une vieille bâtisse de style colonial en très mauvais état. Mais c’est aussi le temps alloué pour salarier 14 jeunes de la commune de Baie Mahault ; leur permettre de passer une certification (Titre professionnel AEB) et de disposer d’un revenu salarié.
Le chantier est d’envergure, puisqu’il s’agit de déconstruire partiellement un bâtiment pour pouvoir ensuite le reconstruire selon des méthodes bien spécifiques et enfin de réaliser toutes les finitions. Si les apprenants préparent donc le TP AEB dans lequel il y a essentiellement du second œuvre, ils vont acquérir une palette de compétences beaucoup plus large notamment pendant la phase de démolition, de couverture, de charpente et de gros oeuvre. Des poly compétences qu’ils pourront ensuite faire valoir sur le marché de l’emploi avec une vraie expérience professionnelle.

En plus de cette phase de professionnalisation, nos jeunes salariés bénéficieront d’un suivi socio professionnel pour leur permettre d’optimiser leur participation au dispositif. Car comme souvent, certains apprenants ont des problématiques et des antécédents parfois lourds et qui pourraient constituer un frein à leur parcours s’ils ne sont pas accompagnés.

Nous saluons la motivation dont ils ont fait preuve ainsi que la solidarité et la bonne entente qui semble régner depuis le démarrage du projet que nous appellerons « Maison Café ».

NOS PARTENAIRES

Contactez-nous

Nous ne sommes pas disponibles actuellement. Envoyez-nous un message et nous vous contacterons dans les meilleurs délais.

Not readable? Change text. captcha txt